Lettre ouverte de Maria Albrech à Thierry Hory

Publié le par Aymeric Perraud

Lettre ouverte de Maria Albrech à Thierry Hory
Lettre ouverte de Maria Albrech à Thierry Hory

Lettre ouverte de Maria Albrech à Thierry Hory, Maire UMP de Marly

Monsieur le Maire,

Vous avez fait récemment illusion sur les réseaux sociaux au fait que je n'étais pas née en France. Vous évoquiez la récente naturalisation de deux Marliens. Connaissant mon engagement au FN vous vouliez peut-être me mettre en porte-à faux en défendant le système des naturalisations.
Je suis très fière d'en avoir profiter en mon temps mais depuis que je suis venue en France je vois que l'accession à la naturalisation est pour beaucoup un simple commerce. Je le regrette et je le dénonce.
Pour moi trop de gens qui n'ont d'intérêt à être français que pour des raisons économiques et sociales demandent à l'être.
Je ne connais pas les personnes ayant bénéficiées de cette naturalisation et par conséquent je ne parlerais pas d'elles.
Malheureusement beaucoup de naturalisés ne sont français que par les papiers. Même s'ils ont réussi à ânonner maladroitement la Marseillaise à la préfecture.
Ca m'attriste, c'est dangereux pour l'avenir.
Moi je suis française.
Moi j'ai choisi d'être française parce que je suis tombée amoureuse de ce pays. J'aime ses paysages, ses forêts, ses rivières, ses champs, ses plages, ses montagnes, sa nature, ses villes, ses villages, ses églises...je suis toujours stupéfaite devant le patrimoine unique au monde que nous avons. Des châteaux de la Loire à la cité de Carcassonne, des réalisations de Vauban au Pont de Millau, du Louvres, d'Orsay, de Versailles...c'est tout un monde culturel qui me parle, que j'admire, que je veux protéger...
Moi j'ai choisi d'être française car je me retrouve complètement dans l'esprit critique et intellectuel du monde des Lumières, dans celui de la Révolution française, de Victor Hugo, de Chateaubriand, de Tocqueville et bien d'autres. Berceau d'une des plus grandes littérature mondiales, foisonnant de milliards d'idées, sublimée par une des plus belles langues de notre planète, la France m'a aussi séduite par son cinéma, sa musique, ses spectacles, ses artistes, ses médias, ses journaux, ses analyses, sa libre parole, son insolence...
Moi j'ai choisi d'être française pour avoir la chance de faire partie du pays de femmes extraordinaires comme Georges Sand, Colette, Simone de Beauvoir, Marguerite Duras... libres et toujours en avance sur leur temps, des femmes qui sont supérieures à bien des hommes...J'aime voir toutes ces femmes françaises libres depuis des générations, en mini-jupe, cheveux au vent, seins nues sur les plages ou simplement en bikini l'été. Féministes ou pas, femmes d'entreprise ou mères au foyer, sportives ou grandes intellectuelles... je ne compte plus le nombre de modèles qu'une femme moderne peut trouver ici.
Moi j'ai choisi d'être française pour l'éducation qu'on y trouve, son rayonnement à travers le monde, pour ses grandes écoles, ses chercheurs, ses grandes entreprises, sa médecine, sa conquête spatiale... mais aussi pour ses habitants, sa multitude de provinces et de terroirs, sa cuisine...du cassoulet toulousain à la quiche lorraine, de la tartiflette des Alpes à la choucroute d'Alsace, et j'en passe...Merveilleux pays de vignes, traversant ses multiples régions, j'ai toujours été frappé par leur beauté, leur organisation, leur richesse...
Tous les villages français ont eu au moins une histoire à mettre dans celle du monde...C'est prodigieux....
Quelle fierté d'avoir un lien avec les gens qui ont construit ce pays sur des millénaires...

Je vous invite, Monsieur le Maire, à vous rendre compte que de nombreux naturalisés n'ont ni la psychologie, ni la culture, ni la mentalité pour vivre en France et pourtant la France est pratiquement le seul pays au monde à aider autant ses immigrés. Ce sont aux immigrés de s'adapter à la France et pas l'inverse.
Devenir français n'est certes pas simple car c'est une rupture avec son pays d'origine, il faut l'assumer ou vivre ailleurs.

Maria Albrech, immigrée, naturalisée et candidate du Front National

Publié dans Départementales2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Halter 05/04/2016 22:10

La chance que vous avez eue,surtout l'interdire aux autres...Bravo!!