Gare de Vandières : le Front National de Lorraine dit NON!

Publié le par Aymeric Perraud

Gare de Vandières : le Front National de Lorraine dit NON!

Communiqué de presse des fédérations Front National de Lorraine

Alors que se tiendra le 1er février prochain une consultation des Lorrains sur la future gare de Vandières, le Front National fait part aux électeurs de son avis défavorable tant sur la consultation que sur le projet dans son état actuel.

Les conseillers régionaux du FN de Lorraine s’étaient déjà opposés le 28 novembre dernier à l’organisation de cette consultation qui, pour un coût de 300 000 euros, n’a pas valeur de référendum et n’imposera donc son résultat à personne.

Initialement favorable à un projet de gare interconnexion TGV-TER, le Front National s’y oppose aujourd’hui notamment pour les raisons suivantes :

  • Le coût prévu de 120 millions d’euros alors même que 35 millions d’euros ont déjà été dépensés pour la construction d’une même gare à Louvigny, que le budget apparaît sous-estimé et est appelé à être dépassé comme pour tout projet d’envergure ;
  • L’absence d’avenir clair présenté par la majorité PS pour l'actuelle gare TGV de Louvigny. Le fret ferroviaire ayant chuté de 31% depuis 2003 en France, le projet d’une gare de fret à grande vitesse est au point mort en l’absence de besoins des entreprises du secteur – même La Poste n’a pas été intéressée par le projet de fret postal alors qu’elle a installé sa plateforme de traitement du courrier à proximité de l’actuelle gare -.

De plus, selon différentes études, la transformation de la gare de Louvigny en gare de fret engendrerait de 5 à 15 millions d’euros supplémentaires non pris en compte dans le budget ;

  • Le relatif succès de la gare Lorraine TGV actuellement située à Louvigny qui accueille plus de 650 000 voyageurs par an alors qu’aucune estimation ne prévoit une hausse du trafic pour une gare déplacée de 10 km à Vandières.
  • Le risque d’un tel investissement prévu pour 2020, alors même que la SNCF joue de moins en moins son rôle de service public, se désengage sur le maintien des lignes les moins rentables et ferme des gares

Pour toutes ces raisons, dans un contexte économique de disette budgétaire, alors que les déficits se creusent et que la dette – notamment celle de la région Lorraine – ne cesse de s’accroître, nous ne pouvons apporter notre caution à la construction d’une nouvelle gare et prendre le risque d’entacher le paysage lorrain avec une nouvelle friche industrielle le tout avec l’argent du contribuable lorrain.

Le Front National de Lorraine préconise donc de réaffecter une partie du budget prévu au développement de l’activité de la gare actuelle de Louvigny par une amélioration de son accès et par la création de places de parking supplémentaires et gratuites autour de celle-ci.

Publié dans Communiqués

Commenter cet article