Fuite en avant à Metz-Métropole : tous responsables, aucun coupable

Publié le par Aymeric Perraud

 Fuite en avant à Metz-Métropole : tous responsables, aucun coupable

(A lire ici et nulle part ailleurs, puisque les media n’ont pas repris un mot de la position du FN)

Curieuse séance à Metz-Métropole ce 29 septembre 2014… On aurait cru que l’ordre du jour était : « quels projets, quels choix financiers pour la collectivité ? » C’est passer un peu vite sur ce qui a été acté : tout simplement un budget supplémentaire et deux hausses fiscales !

Toute la soirée, on a entendu discuter d’économies, indispensables pour redresser nos finances. Mais aucune proposition n’a été énoncée par l’exécutif. En pratique, la seule ressource financière qui a été dégagée, c’est sur le dos des contribuables, des entreprises, et des générations futures par la dette qu’ils auront à rembourser.

L’union sacrée a été décrétée pour affronter les jours difficiles de l’élaboration du budget 2015. Quelle légèreté de la part des responsables de l’asphyxie financière de Metz-Métropole ! Non, nous ne suivrons pas ceux qui ont démontré leur obstination dans les mauvais choix lors de ce Conseil :

  • 72,4 millions de Budget supplémentaire, pour des dépenses qui n’étaient pas toutes imprévisibles ni indispensables,

  • 4,6 millions nouveaux budgétés pour le gouffre du Mettis

  • une hausse de la Taxe d’habitation, sous prétexte d’une « harmonisation » entre Metz-Métropole et la collectivité rattachée du Val Saint-Pierre(900 000€ ponctionnés sur le pouvoir d’achat des contribuables)

  • une augmentation de la Taxe transport que payent les entreprises dès 9 salariés pour financer le Mettis. 4 millions d’euros supplémentaires ponctionnés sur le développement économique de notre territoire, la création d’emplois et de richesses…

Nous n’avons pas l’intention de donner quitus à la codirection UMPS de Metz-Métropole. Les élus du Front National ont un message à faire passer, au nom des citoyens qui vivent, travaillent et entreprennent sur notre territoire : plus aucune augmentation des impôts, taxes et dettes n’est tolérable ! Comme nous le développerons, il faut apprendre à dépenser juste, dans des projets de bon sens.

Les élus Front National-Rassemblement Bleu Marine à Metz-Métropole :

Françoise Grolet, Thierry Gourlot, Bérangère Thomas, Aymeric Perraud

Publié dans Metz-Métropole

Commenter cet article