Lorraine - FN à 30% - Régionales de 2015

Publié le par Aymeric Perraud

Lorraine - FN à 30% - Régionales de 2015

Régionales de 2015 en Lorraine : le FN pourrait dépasser les 30%

L’hypothèse avait déjà été évoquée à l’annonce de la future carte de France redessinée par François Hollande. Le Front National pourrait être en position de gagner des super-régions». Pour la future Alsace-Lorraine-Champagne Ardenne, le FN dépasserait les 30%.

Selon nos estimations, le parti d’extrême droite devancerait les blocs de droite et de gauche en Haute-Normandie, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Provence-Alpes-Côte-D’azur à l’occasion des prochaines élections régionales qui devraient se dérouler en 2015. Pour ces estimations, il faut se baser sur les derniers scores du parti de Marine Le Pen des dernières européennes de 2014. En Lorraine, par exemple le FN pourrait dépasser les 30% aux prochaines régionales. Des scores élevés du FN qui pourraient se confirmer à l’échelle de la future grande région Est (Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne).

En effet, d’après les estimations du politologue Thomas Guénolé, le score du FN au premier tour avoisinerait les 36% en Nord-Picardie, les 33% en Provence-Alpes-Côte d'Azur. En Lorraine-Champagne-Ardenne et Alsace, le FN pourrait réaliser 30%, se positionnant comme la troisième super future région pouvant donner en tête au 1er tour le parti de Mme Le Pen. Mais de tels résultats ne signifieront pas, selon le politologue une victoire du parti de Marine Le Pen: «Ce n'est pas le Front national qui progresse. C'est juste qu'il mobilise très bien son réservoir (d'électeurs, ndlr) et pendant ce temps-là, la grève du vote frappe tous les autres camps» a-t-il estimé sur BFMTV où il a dévoilé les résultats de son étude. Le Front national a véritablement franchi un cap. On voit des intentions de vote qui sont nettement au delà des 30% et qui parfois approchent les 50%. Oui, le Front national a changé de nature et à ce titre-là, il est crédible" conclut-il.

Les sénatoriales avant les régionales, Marine Le Pen y croit

La présidente du Front national Marine Le Pen a qualifié dimanche à Fréjus de «capitales» les élections sénatoriales du 28 septembre. Ces élections «sont capitales pour lancer un signal d’espérance très fort face au danger de cette politique» a lancé Mme Le Pen qui clôturait l’Université d’été du Front national de la jeunesse.

«Les élus ruraux subissent de plein fouet les insécurités y compris institutionnelles, vous savez qu’il va y avoir des élections mais on ne sait pas comment elles s’appellent, on ne connaît pas les circonscriptions et on ne sait même pas la date à laquelle elles auront lieu» a affirmé la présidente du FN, faisant référence aux futures élections départementales et régionales qui pourraient se tenir en 2015, sans dates précises.

«Les élus patriotes sont les seuls évidemment à même d’apporter un souffle nouveau à cette Chambre haute endormie et déconnectée du territoire» et ils vont «défendre efficacement» les élus ruraux. Elle leur a d’ailleurs lancé un appel, destiné «aux conseillers municipaux, ruraux, maires de petite commune, conseillers généraux et régionaux : vous qui êtes dégoutés par l'UMPS n’hésitez pas, n’hésitez plus, votez pour les idées patriotes !» s’est-elle emportée à la tribune.

Le Front National n’a jamais fait entrer de sénateur dans la Haute Assemblée. Elle a toutefois estimé être confiance car «pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, nous avons l’occasion de faire entrer des élus patriotes au Sénat».

Commenter cet article