Hollande-Le Pen, rois des pronostics

Publié le par Aymeric Perraud

Hollande-Le Pen, rois des pronostics

La descente aux enfers du chef de l’État s’est accentuée depuis qu’une étude (Ifop le JDD) a démontré que 85 % des Français ne souhaitent pas qu’il soit candidat à la présidentielle de 2017. Mais c’est une autre enquête qui alerte le plus l’entourage du président de la République. Quelques jours après que Valeurs actuelles a mentionné l’existence d’un sondage confidentiel circulant “sous le manteau” à l’UMP, et faisant état d’un possible score de parité (50-50) dans le cas d’un second tour Hollande – Le Pen en 2017, l’Ifop a publié un sondage donnant la présidente du FN gagnante au second tour de 2017 face au président sortant, par 54 % des voix contre 46 %. Juste avant ces révélations, le chef de l’État prévoyait, en privé, qu’un second tour face au Front national serait pour lui le « pire scénario », moins à cause de la probabilité d’une défaite que parce que le FN remporterait, selon lui, plus de 40 % des voix, empêchant tout vainqueur d’exercer sereinement le pouvoir. Marine Le Pen, elle non plus, ne prévoyait de tels résultats : à l’occasion de l’anniversaire de son compagnon, Louis Aliot, dans un restaurant parisien, la présidente du FN a affirmé ne « pas croire » à un score de parité au second tour de la présidentielle face à Hollande…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

isa 04/10/2014 13:57

Marine Le Pen va arriver au pouvoir ce n'est qu'une question de temps