Réforme des rythmes scolaires : Jean-Luc BOHL trahit les parents d'élèves

Publié le par Aymeric Perraud

Réforme des rythmes scolaires : Jean-Luc BOHL trahit les parents d'élèves

Communiqué de Presse d'Aymeric, Secrétaire Départemental du Front National de la Jeunesse de Moselle - Conseiller Municipal FN de Montigny-lès-Metz

Lors du Conseil Municipal du 11 avril 2014, le Maire de Montigny-lès-Metz a présenté une motion concernant la réforme des rythmes scolaires. Cette motion a pour but de « poursuivre, à la rentrée scolaire 2014, l’expérimentation du fonctionnement des écoles primaires publiques montigniennes en semaine de 4 jours au titre de l’article 37-1 de notre Constitution. »

Lors de ce débat, les élus du Front national ont interpellé le Maire sur l'application de cette loi, en lui indiquant que même si celle- ci ne nous convient pas, la municipalité est obligée de l'appliquer.

Jean Luc BOHL a été élu sur un mensonge en promettant, lors des élections municipales de mars dernier, de demander au ministère de l'éducation de poursuivre l’expérimentation du fonctionnement en semaine de 4 jours au titre de l’article 37-1 de notre Constitution. Or, le Ministre a refusé catégoriquement sa demande et oblige le maire de Montigny-lès-Metz à appliquer cette réforme.

Depuis une semaine, une lettre adressait aux parents d’élèves Monsieur Le Maire s'excuse de ne pas avoir pu tenir sa promesse (et en omettant de les avoir trahi). Dans ce même courrier il annonce enfin les tarifs du périscolaire 2014/2015.

Décidé, à appliquer la loi il oubli que finalement ce sont les parents d’élèves payeront la facture.

Marine Le Pen et le Front national considèrent que la semaine de 4 jours, avec la coupure du mercredi, est le bon emploi du temps pour la formation des élèves du primaire. Ce rythme convient parfaitement à une vie de famille harmonisée, le mercredi étant consacré aux activités extrascolaires. L’école doit redevenir un lieu d’apprentissage avec une priorité donnée aux savoirs fondamentaux : : la maîtrise du Français et du calcul, la connaissance de notre histoire et de notre géographie.

Publié dans Communiqués

Commenter cet article