Conseil municipal : vifs échanges sur le budget

Publié le par Aymeric Perraud

 Conseil municipal : vifs échanges sur le budget

Ça y est. Le nouveau mandat a réellement débuté jeudi soir à Montigny, avec un premier débat autour du budget. Majorité, FN, PS, PCF… chacun a joué sa partition. La Ville va emprunter 6,5M€ pour terminer la piscine.

A Montigny, le vote du budget a permis, jeudi soir, à chaque groupe, chaque camp en présence au conseil, de s’affirmer. Rappeler ses principes politiques. Jouer son rôle. En février, il y avait déjà eu un débat d’orientation budgétaire. La gauche avait joué la carte sociale ; l’équipe Bohl, le réalisme. Rebelote cette fois, mais avec les voix en plus des élus FN.

6,5 M€ pour la piscine

Le budget primitif pour 2014 de la Ville est de 37,840 M€. Soit, en gros, 21,2 M€ de fonctionnement et 16,6 M€ d’investissement.

Côté recettes, les taux des taxes locales ne bougent pas. Ils sont reconduits à14,52 % pour la taxe d’habitation, 14,49 % pour le foncier bâti et 64,78 % pour le foncier non bâti.

En revanche, Raymond Weinheimer s’attend à une baisse globale des dotations de l’État. Pas vraiment une saignée. Elle est estimée à environ 200 000 € pour cette année. Assez tout de même pour inciter à la prudence, puisque l’État envisage 10 milliards d’euros de coupe dans les budgets des collectivités dans les années à venir.

Au chapitre des investissements, la Ville a décidé d’emprunter 6,5 M€ pour terminer les travaux du centre nautique, sur 10 M€ du montant total. La nouvelle piscine doit être livrée cet été. L’emprunt ne suscite aucun commentaire. L’endettement de Montigny était de 21,7 M€ au 1er janvier. Pour Jean-Luc Bohl, le maire : « Il s’agit d’accompagner les efforts malgré une situation délicate. »

« Vous augmentez vos indemnités de 30 000 € ! Les amendes, de 4 000 € ! Les Montigniens sont déjà suffisamment fliqués comme ça ! », réagit Aymeric Perraud (FN). « Je suis surpris d’entendre de parler de flicage , s’irrite Jean-Luc Bohl. Mais peut-être êtes-vous réfractaire au respect du code de la route… » Aymeric Perraud veut réagir. Jean-Luc Bohl refuse de lui redonner la parole – les autres opposants n’ont pas encore parlé. « Ici, on aime bien l’ordre ! Je suis démocrate, la démocratie, c’est le respect du règlement ! » « Je suis un peu déçu, persifle Pierre Bonati (PS). L’extrême droite a voté le maintien des taxes alors qu’ils avaient promis dans leur campagne de les baisser… » La carte du conseil apparaît sous un nouveau jour. Bohl et la gauche sont plus virulents, plus agressifs envers les élus du FN qu’envers leurs adversaires habituels. Au final, FN et PS votent contre le budget, le PCF s’abstient.

À suivre…

O. J.

Publié dans Articles de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article